Barack Obama ; le futur JFK ?

Aujourd’hui, à 18h heure française – soit midi heure locale – Barack Obama deviendra officiellement le 44ème président des Etats-Unis d’Amérique. Et, bien qu’il ait placé son mandat sous le signe de Lincoln (1) (qui a entre autres aboli l’esclavage), il est plus probable que le nouveau président suive les pas de John Fitzgerald Kennedy (avec tout ce que cela implique).

  • Au commencement :

Outre le fait que tout deux soient diplômés d’Harvard, les deux présidents sont issus du parti démocrate et ont obtenu l’investiture suprême avant l’âge de 50 ans.  Mais ce qui les rapproche le plus est peut-être leur manière de mener la campagne présidentielle. En effet, si Kennedy a inauguré l’entrée dans l’ère de la politique moderne lors du premier débat télévisé entre deux candidats à l’election présidentielle, Obama a quant à lui su utilisé au mieux les médias pour créer une véritable « Obamania » (2) et se faire aimer du peuple américain tout comme l’avait si bien fait JFK en son temps. Ils ont notamment pu accroitre leur côte de « likeability » (3) grâce à leurs capacités à enflammer les foules en prononçant de fameux discours – JFK  a reçu l’investiture devant 80000 personnes 1960 et Obama devant 76000 personnes en 2008  – ou en utilisant des slogans porteurs : « Ne demandez pas ce votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays » (4) pour Kennedy et « Yes we can » d’Obama en référence à la capacité du pays à évoluer.

  • Mandats et crises

Obama est déjà entré dans l’histoire en devenant le premier noir à être élu président mais il pourrait marquer les manuels scolaires en réussissant à juguler plusieurs crises, à l’instar de JFK.

En politique intérieure tout d’abord, Obama devra faire face à la crise économique (en partie due de la crise financière issue des subprimes) et à ses répercussions dans le domaine social. Celles-ci se manifestent par une forte augmentation du chômage, la perte de leur logement par les populations les plus démunies et donc par un accroissement des inégalités qui provoquera une augmentation des violences faites aux minorités ethniques. Il ne serait donc pas surprenant de voir une résurgence des mouvements xénophobes qu’avait fortement combattu Kennedy (qui avait pris lui aussi Lincoln pour modèle). JFK avait d’ailleurs pris le parti de Martin Luther King dans la lutte contre la ségrégation raciale et pour l’obtention des droits civiques. Aujourd’hui, le président est lui même issu d’une minorité (5) et il avait été investi par son parti le 28 aout soit 45 ans jour pour jour après le discours de Martin Luther King « I have a dream ». Les minorités ont donc probablement voté pour Obama dans l’espoir d’être mieux représentées au cas où la crise économique actuelle engendrerait une hausse des agressions qui leur sont faites. Un autre défi pour Barack Obama sera celui de mettre en place une couverture maladie universelle (négociée par H. Clinton) à un moment où de plus en plus de citoyens américains se retrouvent vulnérables (6).

En politique étrangère, le nouveau président aura aussi fort à faire et il est souhaitable qu’il suive les pas de Kennedy qui avait choisi d’agir en faveur de la paix. Celui-ci avait notamment évité un affrontement nucléaire et une troisième guerre mondiale lors de la crise dite des fusées en 1962. Il ne faut pas oublier qu’il avait signé un traité dans le but d’éviter la prolifération nucléaire et qu’il avait œuvré pour un retrait des troupes du Viêt Nam. Aujourd’hui, les enjeux sont les mêmes, mais le contexte a changé. Nous sommes passés d’une système bipolaire à un système multipolaire dans lequel de nombreuses puissances tentent de placer leurs pions sur l’échiquier mondial. On pense entre autres à la Chine qui se positionne en Afrique (7) et à un retour de la Russie au premier plan des relations internationales (8) qui menacent le leadership américain. Tout cela ne doit pas faire oublier que les Etats-Unis sont en guerre en Irak (où un retrait progressif  est prévu car son coût financier y devient trop élevé) et en Afghanistan (où l’on prévoit un redéploiement) et il certain que le nouveau président devra définir rapidement sa politique moyen orientale en vue d’une pacification dans la bande de Gaza et pourquoi pas, on peut l’espérer, une résolution de la question israëlo-palestienne (9). Enfin, on peut signaler que l’environnement, une des nouvelles questions internationales, peut prendre tout son sens pendant le mandat de Barack Obama dans la mesure où il sera nécessaire de trouver un accord avant 2012, date à laquelle prendra fin de le protocole de Kyoto et le mandat du président Obama.

  • Fin ?

Si Obama place son mandat sous le signe de Lincoln, c’est peut-être parce qu’il pense qu’il va être assassiné (10) , il en est allé de même pour Kennedy le 22 novembre 1963, tué par Lee Harvey Oswald. Selon certaines théories, cet assassinat serait le fruit d’une conspiration fomentée par le vice président de Kennedy : Lyndon Johnson, qui fut son successeur. Si nous voulions finir notre parallèle entre JFK et Obama nous chercherions les motivations qui pourraient pousser Joe Biden (11) à assassiner le nouveau président. Nous laisserons ces spéculations aux auteurs de sciences fictions.

(1) cf http://www.mediapart.fr/club/blog/saskia-vidal/190109/obama-passera-t-il-de-lincoln-a-roosevelt

(2) Notamment grâce à David Axelrod, stratège de la campagne d’Obama

(3) http://www.ifri.org/frontDispatcher/ifri/publications/actuelles_de_l_ifri_1197584475485/publi_P_actuelle_elec_us___1197586806627?view=popupActuelle

(4) Extrait du discours inaugural du 20 janvier 1961

(5) Les noirs représentent environ 13% de la population américaine

(6) Aux Etats-Unis, la couverture maladie des individus est surtout assurée par les entreprises dans lesquelles ils travaillent. De fait, quand le chômage augmente, moins de gens sont couverts.

(7) Cf « La Chinafrique » de M. Beuret, S. Michel et P. Woods

(8) Cf le magazine « Diplomatie » n°36 (Janvier-Février 2009) : Le gaz russe et l’Europe : La stratégie Poutine

(9) Nous reviendrons sur cette question dans un prochain billet

(10) Lincoln se fait assassiné par John Wilkes Booth, un partisan sudiste en avril 1865

(11) Joe Biden est le vice président choisi par B. Obama, je vous invite à consulter sa biograhie sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Biden

Publicités